Amazigh 24 actualités berbères

Je vis en Islasie, dans une terre d'orient où la vie n'est point facile, le pays traverse une guerre civile inédite, le climat est tendu et la population baigne dans l'intolérance, la violence et la précarité les plus absolues. Jadis exemple de fraternité, d'égalité, de justice, de tolérance, de science, de créativité et de tourisme, l'Islasie avait basculé dans la confusion, devant la consternation du reste du monde; en Islasie qui tue qui ? Qui juge qui ? Qui viole qui ? Qui vole qui ?

sam 21 oct 2017
Prisonniers politiques amazighs - Rassemblement ce 22 octobre à Paris
Le MAK-Anavad France appelle conjointement avec IZMULEN, l’association des At Mzab, à un rassemblement ce dimanche 22 octobre 2017 à 15h00 Place de la République à Paris pour dénoncer l’arbitraire de l’État policier algérien et Exiger la libération sans conditions des prisonniers d’Opinion de Kabylie et d’At Mzab, et appelle les autorités marocaines à la raison dans le traitement des détenus Rifains. Leurs libération est une condition à l’apaisement avant de répondre politiquement aux revendications légitimes du peuple Rifain. En effet, des détenus en grève de la faim meurent en silence dans les prisons algériennes.
sam 21 oct 2017
Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUTI en grève de la faim depuis le 13 juillet 2017
D'après des sources fiables, les deux militants politiques et de droits humains, Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUT, sont traités en Espagne comme de vulgaires terroristes djihadistes. Ils sont mis en prison avec des mesures extrêmes injustifiables. Il ont entamé une grève de la faim depuis le 13 juillet 2017 en contestation du traitement très sévère qu'il reçoivent comme terroristes avant que cela soit prouvé par une justice crédible.
mer 19 juil 2017
Conférence internationale - Les droits à la terre et aux ressources naturelles dans les pays de Tamazgha (nord de l’Afrique)
Conférence internationale - Les droits à la terre et aux ressources naturelles dans les pays de Tamazgha (nord de l’Afrique) Lors de la période coloniale française en Afrique du Nord, les populations autochtones amazighes ont été dépossédées de leurs terres et ressources naturelles (mines, eaux, forêts...). Les autorités coloniales ont adopté des lois spécifiques pour « légaliser » leur politique de dépossession des tribus de leurs biens fonciers. Après «l’indépendance», les Etats ont maintenu le statu quo en conservant et en appliquant les mêmes lois coloniales jusqu’à nos jours. En conséquence, les Amazighs ont été refoulés vers les zones les plus pauvres et les plus difficiles à exploiter (montagnes, déserts…).
mer 28 juin 2017
Membres du CMA avec des représentants du mouvement populaire du Rif en février 2017 à Taghzut
Communiqué du Congrès Mondial Amazigh Après la mort tragique du jeune marchand de poissons Mohsen Fikri le 28 octobre 2016 à Taghzut (Elhocima), broyé par une benne à ordures alors qu’il tentait de sauver sa marchandise jetée dans la benne par des policiers, la population de cette localité s’est massivement et spontanément soulevée pour exprimer sa solidarité avec la victime et sa famille mais aussi pour crier sa colère contre ce n-ième drame causé directement ou indirectement par les forces policières de l’Etat marocain dans cette région du Rif.
mer 31 mai 2017
Enfants des détenus du Mzab le 29 avril 2017 à Alger
Le secrétariat du Congrès Mondial Amazigh adresse une lettre au 1er ministre algérien, premier responsable de l’injustice et des indicibles douleurs physiques et morales infligées gratuitement aux détenus du Mzab et leurs enfants.
sam 13 mai 2017
S'abonner à Amazigh 24 actualités berbères