Amazigh 24 actualités berbères

Appel à solidarité

La régions amazighes du maroc Tounfit, Imilchil, Khenifra, Rich, Timhdite, Zayda, Boulmane Asammer , sont gravement touchées par une tempête de neige : routes d’électricité, coupées, pénurie de médicaments, de nourriture et du lait pour les enfants , Les voyageurs bloqués et Les maisons traditionnelles effondrées sous le poids de la neige.

sam 03 fév 2018
La France tente de mystifier l'histoire amazighe : l'anthropologue Helene Hagan réagit
Les autorités culturelles algériennes après s'être accaparé de Yennayer, se rendant maître des festivités et de la visibilité des célébrations du jour de l'an berbère, projettent de classer le couscous comme patrimoine culinaire arabe de leur pays. Cette volonté délibérée de confondre les Imazighen (les Berbères) et leur civilisation dans un ensemble arabo-musulman et national relève d'une stratégie d'expropriation culturelle savamment calculée. Presque aussi imperceptible et pernicieuse que cet impropre vocable 'maghrébin qui amalgame des millions de Berbères', le pouvoir entend domestiquer le peuple autochtone jusque dans ses plats les plus représentatifs, ses modes de vie. La directrice de l'Institut Tazzla pour la Diversité Culturelle à Palo Alto, Helene Hagan écrit à l'Unesco pour sensibiliser sur les conséquences ravageuses d'une telle dépossession du patrimoine des Amazighs.
dim 28 jan 2018
Tahoua Sakola : Un raté républicain nigérien !
La fête du 18 décembre marque l'anniversaire de la naissance de la République. Cette fête constitue donc une formidable occasion pour réaffirmer l'importance du pacte républicain qui lie les Nigériens dans leur diversité socioculturelle et régionale. Elle tend également à accentuer l’impérieuse nécessité de veiller à la cohésion nationale. Depuis l’instauration de son caractère tournant, cette fête est désormais censée focaliser l’attention de tous les Nigériens sur l’une de leurs régions. En mettant en valeur l’effort de développement de la région concernée, cette fête permet aussi de faire découvrir aux yeux de nous tous et de nos amis étrangers ses spécificités et son dynamisme culturel.
ven 22 déc 2017
Sécheresse: Cadeau empoisonné des Européens aux Amazighs
 Il y a 3 ans, il a beaucoup plu dans cet Anti Atlas... Ci-dessus une photo prise avec mon fils non loin du sommet le plus haut de cette chaîne (El Kest à 2 200 m d'altitude)... Cette année aucune goutte d'eau depuis des mois ! Une invasion de nomades sahraouis se jette sur ce qui reste de vert... A l'occasion de ce week end et de cette sécheresse qui frappe à notre porte, voici un extrait de mon roman "La blessure des clous de girofle"... J'ai bien dit à l'association de Tamazight lorsqu'elle a collecté 150 millions et reçu de la Belgique presque autant, que j'étais opposé à l'adduction de l'eau à partir de la nappe car cela allait tuer les petites sources et détruire les écosystèmes... Je suis en train d'avoir raison !
dim 26 nov 2017
S'abonner à Amazigh 24 actualités berbères