Projet de création d'un Musée national de la Kabylie

Document de l'Association GEHIMAB Béjaia (10 septembre 2007) au sujet du projet de création d'un Musée national de la Kabylie "Musée de Patrimoine et de Société de la Kabylie".

source : Ath-waghlis.com

Introduction

L’organisation tribale a été à la base de la société kabyle à travers les siècles. C’est ce qui explique l’intérêt des chercheurs internationaux pour les tribus. A titre d'exemple, la tribu des Ath Waghlis a toujours jouit d’un prestige inégalé. L’édition récente de la Monographie de la Commune Mixte de Sidi Aïch (1888) [1] a eu un très grand succès, alors que le Colloque International sur le jurisconsulte `Abd ar-Rahman al-Waghlisi (mort en 1384), organisé en Novembre 2004, vient de faire l’objet d’une publication spécialisée dans une revue scientifique anglo-saxonne de renommée mondiale (voir [2]).

Il est donc temps d’honorer cet intérêt manifeste par la mise en place d’un musée et d’un centre de documentation ouvert au grand public, afin de présenter la spécificité de la tribu kabyle, et de combler les dernières lacunes dans l’historiographie locale.

I - Le Projet

Il s’agit de constituer un Musée de patrimoine et de société. De patrimoine, car il collectera, conservera et mettra en valeur les témoignages matériels de l’histoire des tribus de Kabylie et de ses habitants, des origines à nos jours. De société, car il mettra en évidence l’intérêt de ses traditions. Il sera donc un lieu de réflexion sur les questions contemporaines, éclairées par les travaux récents d’Archéologie, d’histoire et de Sciences Sociales. Cependant, cette structure devra dépasser le cadre du « local ». A terme, il s’agit de concevoir un Musée National qui devra permettre aux visiteurs de se familiariser avec l’organisation et la structuration de la société kabyle. Il participera au mouvement de renouveau des grands musés d’histoire et d’ethnologie dans le Monde. En effet, la particularité de la société kabyle a de tout temps suscité l’attention. Une citation de Mouloud Mammeri est tout à fait significative : «Chaque village est un monde. Un sol bourré de valeurs, de traditions, de saints lieux, d’honneur ombrageux, de folles légendes et de dures réalités ».

L’importance scientifique de la langue berbère et l’abondance de la littérature orale représentent de riches domaines pour les sciences sociales et humaines. Institution scientifique par sa politique active de recherche et d’acquisition, le Musée sera aussi une institution culturelle dédiée à la diffusion du savoir en direction du plus grand nombre.II - Le Circuit et les CollectionsLa démarche s’articulera autour de la vulgarisation des éléments à l’origine de la renommée de cette tribu (qui est l’une des plus importantes de la Kabylie) dont la résistance aux invasions est légendaire. Cependant, c’est surtout l’érudition de ses Ulémas qu’il paraît nécessaire de faire connaître. C’est par exemple le cas de Muhammad b. Ibrahim al-Waghlisi, contemporain des « princes de la science » au XIIe siècle qui retient l’attention. C’est le cas également de Tahar al-Djaza’iri qui joua un rôle fondamental dans le réformisme en Syrie.

Une attention particulière sera accordée aux traditions, aux savoirs – faire et aux aspects architecturaux et sociaux. Enfin, un espace sera consacré à l’époque contemporaine (Arts graphiques, peinture, musique,...) afin que les jeunes puissent être concernés par le devenir du Musée. En plus des salles d’exposition, il devra également comprendre un Centre de Documentation multimédia sur l’Histoire Locale. Il s’agira de regrouper l’ensemble des documents historiques (manuscrits, photos,...) en rapport avec l’histoire et les traditions des Ath Waghlis.

III - Public concerné

Pour des raisons historiques, le Musée sera localisé sur le territoire des Ath Waghlis. Cependant, l’intérêt de cette structure à caractère culturel et scientifique dépassera le cadre de la région. En effet, il mettra en évidence le rôle des tribus dans la structuration de la société kabyle à travers les siècles. Localement, des visites guidées seront régulièrement organisées à l’attention des collégiens et des lycéens de la région. Ainsi, à la diversité des publics, le Musée devra répondre par la variété des supports d’information et d’exposition. Il sera fondé sur des collections représentatives de l’histoire des Ath Waghlis (de la Vallée de la Soummam et de la Kabylie de manière plus générale) et de l’évolution des modes de vie. L’offre culturelle du Musée doit permettre à chacun de trouver les outils adaptés à ses pratiques et à ses conceptions du Monde.

Que l’on soit spécialiste ou simple curieux, universitaire ou paysan, le Musée des Ath Waghlis devra être un support nécessaire à l’élaboration d’une réflexion critique, accessible à chaque citoyen, quelles que soient ses origines géographiques et ses références culturelles. Tout le long de l’année, une salle accueillera des expositions temporaires. L’occasion de faire le point sur différentes thématiques en faisant appel aux travaux universitaires les plus récents ou aux partenariats régionaux, nationaux et internationaux tissés avec d’autres institutions muséographiques.

IV - Les étapes

-Rédiger une fiche technique : site du musée (dégager un terrain, faire un plan de l’édifice suivant le style architectural des Ath Waghlis : des espaces d’exposition, un centre de documentation entièrement équipée pour la conservation et la consultation des documents, à l’étage un logement de fonction pour le documentaliste - gestionnaire du Musée).

-Etablir une trame directrice et un agenda de recherche pour le musée, afin de pouvoir constituer un plan général du projet ; compiler une base bibliographique sur la région (collaboration des chercheurs qualifiés nationaux et internationaux).

-Effectuer des recherches permettant de rédiger les textes d’accompagnement, aussi bien sur place (mémoires, connaissances et savoir-faires locaux, en collaboration avec des chercheurs, étudiants et comités des villages concernés) que dans des bibliothèques et archives locales, nationales et internationales.-Localiser et rassembler les premiers objets et documents

.-Elaboration des objets d’exposition : reproduction photos, construction et rénovation d’objet, commission des peintures, documents video, collection et rédaction de la littérature orale locale.-Lancement d’un concours pour la conception achitecturale du musée.

-Construction du musée.

-Campagne de sensibilisation pour le grand public et le public scolaire, en collaboration avec les établissements scolaires et de la région.

-Création d’un site internet dynamique.

V - Concepteurs du Musée :

Le projet sera piloté par la Direction de la Culture de la Wilaya de Béjaia, en collaboration avec l’Association Gehimab et les A.P.C. concernées. En effet, pour que ce Musée puisse jouer pleinement son rôle, il est important que l’ensemble des institutions concernées soient impliquées dans sa conception et sa gestion. Il s'agit notamment :

-Des Autorités locales: Daïra de Sidi Aïch, Daïra de Chemini, et les A.PC. situées sur le territoire des Ath Waghlis : Sidi Aïch, El Flaye, Tinebdar, Souk ou Fella, Tibane, Chemini.-Les Comités des villages des sites concernés.-Ministère de la Culture.-Direction de la Culture de la Wilaya de Béjaia.-Musée de Béjaia et Circonscription Archéologique de Béjaia.-Wilaya de Béjaia-A.P.W. de Béjaia.

L’Association Gehimab Béjaia sera associée au programme de recherche destiné a developper le projet de base du musée, de sa conception interne, et de l’établissement d’une base de données adequate. Elle mettra à la disposition du projet des spécialistes ayant déjà travaillé sur la région des Ath Waghlis, comme, entre autres, Nadia Messaci
4(architecte, Université de Constantine), Mohand Akli Hadibi (sociologue, Université de Tizi Ouzou), Judith Scheele (socio-anthropologue, Université d’Oxford), Yves Bodeur (géologue, Université de Nantes), Djamel Mechehed (documentaliste, Port de Bejaia), Jean-Pierre Laporte (archéologue, Université de Paris). D’autres personnes seront associés : l’Bahi Bouzit,, ... En même temps, elle impliquera des associations locales.

Par la suite (après l’inauguration du Musée), il sera intéressant de créer une association des amis du Musée qui participera à l’acquisition d’objets ou de documents destinés aux collections du Musée des Ath Waghlis. Cette association regroupera tous ceux qui désireront soutenir les activités du Musée dans sa triple tâche de conservation, d’exposition et d’animation, et qui plus est généralement œuvrent pour étudier, défendre et faire connaître le patrimoine, la vie culturelle, la culture historique, archéologique et ethnologique de la Vallée de la Soummam et de la Kabylie.

VI - Plan approximatif de présentation des textes :

Le musée comportera plusieurs salles d’exposition, dans un édifice construit dans le respect des traditions locales. Chaque salle sera dédiée à un thème particulier, et utilisera tous les moyens à disposition (objets authentiques et reconstruits, photos, peintures, textes, son, ressources informatiques) afin d’illustrer les aspects divers du thème choisi.

Selon les sources de documentation disponibles, l’exposition traitera des thèmes suivants :

1.La Kabylie des tribus

a.L’organisation tribale et structuration de la société algérienne

b.Le tissu tribal en Kabyliec.Les tribus de la Vallée de la Soummam

2.Les Ath Waghlis

a.Territoire

b.Histoirec.

Rôle joué dans la vallée, relations extérieures, Tariq al-Sultan

d.Organisation sociale et politique (Tajma`t,...)

e.Habitat f.Savoir-Faires locaux (figuier, olivier)

3.Littérature orale et musique

a.Légendes

b.Poèmes

c.Musiques

d.Proverbes

e.Devinettes

4.Constitution et transmission du savoir

a.Les Zawiyas : Sidi Moussa, Izzerouken, Sidi El Hadj Hessaïne, Sidi Yahia, Taghrust

b.Les ‘ulama’ : Ibrahim al-Waglisi (dans al-Gubrini), Abd ar-Rahman al-Waghlisi, Ahmed Zerruq al-Barnusi, Tahar al-Djaza’iri)

c.Les manuscrits. Carte des bibliotheques, photos, inventaire

d.Les faits d’arme (contribution à l’insurrection de 1871).

e. La continuité (Taghrust, créée à la demande des Ath Waghlise, Mithak)

f. Les écoles primaires

5. Les Ath Waghlis aujourd'hui

a. Cartes

b. Photos

c. Exposition des jeunes artistes

d. Les ressortissants des Ath Waghlis en Algérie et dans le monde

6. Le centre de documentation

VI Références

[1] Monographie de la commune mixte de Sidi Aïch (1888), Ibis Press Edition, Paris 2004 ISBN ; 2 -910728-45-5

[2] Compararive Studies in Society and History - Cambridge Journal, Vol.49, pp.304-328, 2007

[3] Messassi Nadia, L'habitat des Ath Waghlis. Chaos spatial ou ordre caché. Thèse de Magister, Université de Constantine, 1990

[4] Messassi Nadia, Le sacré et le profane : éléments fondateurs du cadre bâti dans la Kabylie des Ath Waghlis. Thèse de Doctorat, Université de Constantine, 2003

 

Détail du projet

Wilaya de Bgayet

Melbou (Grotte d’Afalou)
Ath Mimoun (Stèle Lybico – romaine d’Ifoughalen)
Djoua (Espace débats du Festival de Djoua)
Béjaia (voir sur le site http://www.gehimab.org)
Béni Ksila (Village traditionnel de Djebla)
Musée de l’Eau – Toudja (voir le site http://www.toudja.org)
Mellala (Oued-Ghir): Ibn Tumert
El Kseur (Tubusuptu – Tiklat et Temzizdekt)
Région de Sidi Aïch (Musée des Ath Waghlis)
Ath Mansur (Moulin à eau, Avridh n'Wedris et Festival d'Akfadou)
Ath Jellil (Maison traditionnelle de Abdelmalek Sayad)
Seddouk (Zawiyya historique de Cheikh Aheddad)
Ouzellaguene (Musée d’Ifri)
Tamokra (Zawiyya – Institut Yahia Aydli)
Akbou (Piton)
Ighram – Taslent (Zawiyya – Institut Ouboudaoud)
Chellata (Zawiyya – Institut de Chellata)
Boudjellil (Zawiyya – Institut Cheikh Oubelqacem)
Qal'a des Ath Abbas (500e anniversaire)
ATh Mellikeche (Tazmalt)
Béni Ksila: Bibliothèque Asaka
SSSA (Société Sportive Sidi Aïch). Historique

Wilaya de Tizi Ouzou

Zawiyya – Institut de Wedris (voir Colloque sur Ahmed Ben Idris): Depliant (Français, Arabe), livre des résumés
Ath Ghobri (Colloque sur al-Gubrini)

Wilaya de Tubiret

Mashdellah (les Mashdalli et stèle Lybico – romaine)
Souk Hamza (près de Aïn Bessam). Ibn Hammad (1170 - 1250)

Wilaya de Sétif

Béni Ourtilane [Le voyageur L’hocine al- Wartilani (m. 1779) et Fodil al-Ouartilani]
Aïn al-Gradj (Afniq n’Ccix Lmuhub et Mouloud al-Hafidhi)

Wilaya de M’sila

Site de la Qal`a des Béni Hammad

Wilaya de Bordj Bou Arreridj

Village traditionnel de Chouatra (Bordj Bou Arreridj)
Adhrar n’Sidi Yidir et Ilmayen

Wilaya de Jijel

Ziama Mansouria (Site de Choba)

 

 

Amazigh 24, l'essentiel de l'info amazighe

Le magazine amazigh de référence. Toute l'information des Amazighs ( Berbères ) fiable, validée par nos contributeurs experts, pertinente et actualisée.

Fil info en direct ( langue culture berbere ), communiqués du mouvement culturel et associatif amazigh, contributions, vidéos sur les Imazighen de Tamazgha et du monde entier, articles de qualité sur la langue berbère commune, les langues et cultures amazighes !

Maroc - Algérie - Libye  - Niger - Tunisie - Burkina Faso - Mauritanie - Egypte - Mali - Canaries / Azawad - Rif - Kabylie / Diaspora
©2019-2013 AMAZIGH 24 – Stéphane Arrami Consultant SEO formateur - Citywizz Communications Tous droits réservés
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram