Maroc : Libérez tous les détenus politiques Rifains

Rédaction Amazigh 24
8 août 2020
Drapeau du Rif

Le 30 juillet 2020 à l’occasion de la «fête du trône», une vingtaine de prisonniers politiques Rifains,arbitrairement détenus depuis plus de trois ansdans les prisons marocaines, ont bénéficié d’une mesure de «grâce royale»et ont été remisen liberté.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) félicite les personnes libérées et leurs familles et leur renouvelle son soutien total mais refuse que cette remise en liberté soit consentie au nom d’une «grâce»car cela signifierait que les détenus Rifains étaient coupables. Or ils sont tous innocents et ont été condamnés sans motif légitime, lors de procès non équitables.

Si la justice avait été respectée, aucun Rifain n’aurait dû être arrêté, ni emprisonné car ces personnes n’ont fait que participer en 2016 et 2017, à des manifestations pacifiques au cours desquelles ils n’ont fait qu’exercer leur droit et leur liberté d’opinion et d’expression reconnus par le droit marocain et le droit international.

Compte tenu de cela, le CMA considère cette vague de libérations des membres du mouvement populaire du Rif, comme un aveu du gouvernement marocain d’avoir commis une grave injustice.

Le CMA rappelle par ailleurs qu’il reste encore en prison plus de vingt membres de ce mouvement, dont certains ont été condamnés à vingt ans de prison sans aucun motif valable. Aussi, le CMA exige une nouvelle fois leur libération immédiate et sans conditions. La répression du mouvement populaire Rifain est absurde et inacceptable. Elle représente une plaie saignante pour les droits de l’homme au Maroc qu’il est urgent de soigner en libérant tous les détenus Rifains et en réparant les lourds préjudices qu’ils ont subi, eux et leurs familles.

Le CMA appelle le conseil national des droits de l’homme et les organisations de défense et de promotion des droits de l’homme au Maroc à une forte mobilisation pour faire libérer le dernier groupe de détenus politiques Rifains et mettre ainsi un terme au dramatique abus que constitue leur maintien en prison.

Paris, 25/07/2970 –5/08/2020 - Le Bureau du CMA.

Communiqué du Congrès Mondial Amazigh.

Amazigh 24, l'essentiel de l'info amazighe

Le magazine amazigh de référence. Toute l'information des Amazighs ( Berbères ) fiable, validée par nos contributeurs experts, pertinente et actualisée.

Fil info en direct ( langue culture berbere ), communiqués du mouvement culturel et associatif amazigh, contributions, vidéos sur les Imazighen de Tamazgha et du monde entier, articles de qualité sur la langue berbère commune, les langues et cultures amazighes !

Maroc - Algérie - Libye  - Niger - Tunisie - Burkina Faso - Mauritanie - Egypte - Mali - Canaries / Azawad - Rif - Kabylie / Diaspora

©2020-2013 AMAZIGH 24 – Stéphane Arrami - Création et référencement de site Internet - Tous droits réservés
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram