La marche du peuple : l'éveil de la conscience

Arav Benyounes
29 mars 2019

Hier ne ressemble plus à aujourd'hui. Aujourd’hui la peur a déserte les esprits. Les choses se sont arrivées sans que personne ne s'attendaient, encore moins le système qui pense avoir tout verrouillé à jamais.
La révolte est un signe que le peuple a trop enduré. Il a été victime de tout, jusqu’à l’atteinte à sa dignité et à son honneur bafoués. Du Nord au Sud, de l’Ouest à l’Est tout le monde chante la liberté.

Des imposantes marches pacifiques exigent le respect de la voix du peuple et un changement immédiat avec le départ du système dans son ensemble.

Contre vents et marées la nouvelle génération va réussir sur le chemin de l’ancienne  génération qui a ouvert la route, mais n’a pas pu ébranlé le système qui était ‘sauvage et dictatorial dans son fonctionnement’ encore aujourd’hui. Ça ne sera pas facile, mais la nouvelle génération ne veut plus vivre dans la peur et la précarité dans un pays riche.

Le système qui prétend que le peuple va se fatiguer et peut encore être trompé, n’a qu’à essayer de piétiner les épines d’un maquis pieds nus. Le peuple a retrouvé sa dignité, son honneur et son courage et dit a tous ceux et celles qui sont et qui étaient dans le système "Dégagez, nous n’avons pas besoin de vous", y compris les partis politiques qui mangeaient dans la même assiette que ce système.

Après avoir attendu que le peuple se lasse des manifestations ou que les infiltrations  réussissent à ébranler sa détermination, voilà qu’en dernier ‘piège’ on nous sort l’article 102 de la constitution qui devrait être appliqué en 2013.

Trop tard le peuple est déterminé à achever ce système à deux têtes: pouvoir et militaires. Ce peuple algérien pacifique composé à majorité de jeune est décidé à en finir avec la Hogra, la corruption, le clientélisme et le muselage, rien ne peut l’arrêter, même pas les articles de la constitution d’ailleurs faits sur mesure pour le système.

Regardez cette symbiose de jeunes drapés dans le drapeau national et le drapeau amazigh chantant à l’unisson la liberté et demandent d’une seule voix le départ du système dans son ensemble. Jadis à chaque mécontentement populaire en Algérie, le système brandit la manipulation par la main de l’étranger.

Aujourd’hui comme ‘cet imbécile’ qui crache vers le ciel et ça lui retombe sur le visage. C’est les gens du système qui parcourent le monde à la recherche d’une aide de la main de l’étranger. Trop tard le peuple dit tout haut et ce jusqu’à la fin: SYSTÈME DÉGAGE. NI ORIENT, NI OCCIDENT NOUS SOMMES NOUS-MÊMES.  

Par Arav BENYOUNES

Amazigh 24, l'essentiel de l'info amazighe

Le magazine amazigh de référence. Toute l'information des Amazighs ( Berbères ) fiable, validée par nos contributeurs experts, pertinente et actualisée.

Fil info en direct ( langue culture berbere ), communiqués du mouvement culturel et associatif amazigh, contributions, vidéos sur les Imazighen de Tamazgha et du monde entier, articles de qualité sur la langue berbère commune, les langues et cultures amazighes !

Maroc - Algérie - Libye  - Niger - Tunisie - Burkina Faso - Mauritanie - Egypte - Mali - Canaries / Azawad - Rif - Kabylie / Diaspora

©2019-2013 AMAZIGH 24 – Stéphane Arrami Consultant SEO formateur - Création de site Amazigh - Tous droits réservés
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram