L’Association Amazighe AFAFA lance un concours littéraire en langue amazighe

Publié par Stéphane ARRAMI le lun 06/12/2010 - 18:22

L’Association Amazighe AFAFA lance un prix littéraire pour récompenser des œuvres écrites en langue amazighe. Le concours est ouvert à tous les auteurs issus de toutes les régions de Tamazgha et de la diaspora. La première édition de ce concours portera sur la nouvelle.

Statuts :

Article 1 : Chaque participant ne peut envoyer qu’un seul texte.

Article 2 : Les textes doivent être adressés à l’association avant le 20 avril 2011.

Article 3 : Les envois seront adressés par voie postale à l’adresse suivante: Association Amazighe AFAFA, Maison des associations, 24 Place de la liberté 59100 Roubaix France ou à cette adresse électronique (en format PDF) : associationafafa[@]yahoo.fr

Article 4 : Les textes doivent être écrits en caractères latins respectant les règles en usage.

Article 5 : Les textes ne seront pas restitués. Dans l’éventualité de perte ou de dégradation de l’œuvre envoyée, les organisateurs ne sauraient être tenus pour responsables.

Article 6 : Le jury sera désigné par le Bureau de l’association AFAFA. Les délibérations du jury sont confidentielles. Ses décisions sont souveraines et sans appel.

Article 7 : Les textes primés par le jury seront publiés.

Article 8 : Le fait de poser sa candidature implique, pour tous les concurrents, l’acceptation intégrale du présent règlement ainsi que le droit reconnu à l’association de publier leurs textes.

 

Rubriques

Publié par Nnaṣeṛ le lun 28/03/2011 - 20:10

Permalien

Azul fell-awen,

I wid ur nessaweḍ ara ad arun akk-en iwata iḍrisen s teqbaylit...
Ma turam s ufus iḍrisen nwen ɣef tewreqtin (textes manuscrits) neɣ s uselkim (ordinateur), neɣ d asekles (textes enregistrés), nek zemreɣ a ken alleɣ (ɛiwneɣ) akken ad tettekkim di temzizzelt-agi.

Arut-iyi-d, aznet-iyi-d iḍrisen nwen ɣer [email protected]
Ugaɣ tiririt inu a ken in-tuɣal.
Nnaṣeṛ

Publié par Azel le dim 31/01/2016 - 14:40

Permalien

Déjà, son titre: "Mortes utopies - Des déesses et des hommes" évoque la Kabylie d'autrefois, à jamais perdue. Si le héros de ce roman revenait aujourd'hui et qu'il lui prenait envie de s'y promener, il s'y sentirait perdu, comme dans une contrée étrangère... quelque part en Orient. Dans ce roman Victor Aksel, l'auteur, décrit une Kabylie fraternelle, solidaire; des hommes et des femmes pour qui les concepts d'égalité, de fraternité, de liberté et de laïcité aussi ne sont pas de vains mots. 

D'après ce que je sais, Victor Aksel a changé le titre de son roman, il lui a donné un titre plus évocateur : "Kabylie Sacrifiée"  Par Victor Aksel  disponible à la FNAC au prix de 12 Euros. Trés bon livre, trés bien écris. Il est dommage que l'on ne voit pas  souvent, dans les librairies, des romans du même type; qui parlent des Amazighs avec autant de fougue, avec autant de verve, autant de poésie aussi.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.