Imazighen : la persistance d'une civilisation

Publié par Ali KHADAOUI le mer 23/11/2016 - 10:53

Imazighen? Qu’est ce que c’est ? "Une nation ? Une culture ? Une ethnie ? Aucun de ces termes ne parvient à expliquer le dynamisme berbère qui survit à deux mille ans de convulsions et d’histoire, sous des formes diverses et contraires.

A travers Carthage, Rome, l’islam, les Turcs, la présence européenne, et même, aujourd’hui, les indépendances des pays de l'Afrique du Nord, se développe patiemment, opiniâtrement, la "nébuleuse berbère "(1)...

On a aussi parlé de "l’énigme amazighe", car cette civilisation et le peuple qui l’a engendrée défient toutes les logiques qu’on essaie de leur imposer pour les domestiquer.

On a aussi le plus souvent parlé des “Imazighen ” au passé, comme s’ils n’existaient plus, ou comme si l’on regrettait qu’ils continuent à exister. Pourtant ils sont là, “Imazighen”, amazighophones et/ou darijophones, ils partagent tous les constituants anthropologiques et historiques de l'identité marocaine sur la terre de Tamazgha...

Mais c'est certainement au niveau des valeurs culturelles qu'être amazigh devient perceptible. De cette civilisation millénaire, le père de la sociologie, Ibn Khaldoun, dit ceci : « Les Berbères ont toujours été un peuple puissant, redoutable, brave et nombreux ; un vrai peuple comme tant d’autres dans ce monde, tels que les Arabes, les Persans, les Grecs et les Romains. Citons ensuite les vertus qui font honneur à l’homme et qui étaient devenues pour les Berbères une seconde nature : leur empressement à s’acquérir des qualités louables, la noblesse d’âme qui les porta au premier rang parmi les nations, les actions par lesquelles ils méritèrent les louanges de ‘univers, bravoure et promptitude à défendre leurs hôtes et clients, fidélités aux promesses, aux engagements et aux traités, patience dans l’adversité, fermeté dans les grandes afflictions, douceur de caractère, indulgence pour les défauts d’autrui, éloignement pour la vengeance, bonté pour les malheureux, respect pour les vieillards et les hommes dévots, empressement à soulager les infortunés, industrie, hospitalité, charité, magnanimité, haine de l’oppression, valeur déployée contre les empires qui les menaçaient, victoires remportées sur les princes de la terre, dévouement à la cause de Dieu et de sa religion : voilà pour les Berbères une foule de titres à une haute illustration, titres hérités de leurs pères et dont l’exposition, mise par écrit, aurait pu servir d’exemple aux nations à venir . »(2)

Ali Khadaoui

(1) "Chroniques Berbères" — Jean Duvignaud — Hachette Réalités Paris, 1981 .

(2)Ibn Khaldoun ,"Histoire des Berbères", tome 1, pp.199-202.

Rubriques
Thèmes associés

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.