Halte à la répression des Mozabites - Déclaration Azar et Tamazgha

Les associations Azar et Tamazgha ont rendu publique une déclaration par laquelle elles dénoncent l’acharnement de l’Etat algérien sur les militants mozabites qui se battent pour les droits des Mozabites. Elles exigent également des autorités espagnoles de libérer Salah Abbouna et Khodir Sekkouti détenus à Madrid suite aux mandats d’arrêt internationaux que l’Etat algérien a émis contre eux les accusant de terrorisme. Azar et Tamazgha demandent à l’Etat espagnol de protéger les deux militants mozabites et de leur accorder l’asile politique.

Les autorités espagnoles doivent libérer et protéger Salah Abbouna et Khodir Sekkouti Le 6 juillet 2017, les autorités espagnoles à Melilla ont arrêté Salah Abbouna et Khodir Sekkouti, deux militants du Mzab qui luttent pour les droits des Mozabites (partie intégrante du peuple amazigh) victimes de la répression de l’État algérien.


Salah Abbouna et Khodir Sekkouti, menacés par le régime algérien ont fui leur pays et se sont réfugiés à Mellila où ils ont sollicité l'asile politique auprès des autorités espagnoles.

L’État algérien a émis des mandats d'arrêts internationaux visant les deux militants les accusant de terrorisme et a demandé leur extradition aux autorités espagnoles.

Salah Abbouna et Khodir Sekkouti sont des militants qui mènent un combat pacifique pour la défense des droits du peuple amazigh (berbère) du Mzab. Ils sont connus au sein du mouvement amazigh et leur intégrité ne peut être remise en cause. Non seulement ils n'ont rien à voir avec le terrorisme islamiste mais ils en sont victimes et ils le combattent.

Salah Abbouna et Khodir Sekkouti sont des humanistes, militants de la paix et de la liberté du peuple amazigh. Ils combattent le terrorisme et l'obscurantisme dont ils sont victimes comme ils sont aussi victimes de la répression et de la politique discriminatoire et oppressive de l’État algérien qui les poursuit même à l'étranger où il veut les priver de leur liberté en terre d’asile.

Azar et Tamazgha dénoncent cette démarche intrinsèquement oppressive de l’État algérien qui ne cesse de terroriser les Mozabites voulant les réduire au silence et en faire les acteurs de l'éradication de leur propre identité.

Azar et Tamazgha appellent les autorités espagnoles au discernement et leur demandent de ne pas répondre à la demande de l’État algérien qui est basée sur des accusations farfelues et infondées.

Le Royaume d’Espagne ne doit pas livrer Salah Abbouna et Khodir Sekkouti à la barbarie et à la violence de l’État algérien. Nous exigeons leur libération et demandons aux autorités espagnoles de les protéger en leur accordant l'asile.

Azar & Tamazgha,
Las Palmas, le 15 août 2017.

Signez la pétition sur Change.org :
¡Libertad para Salah Abbouna y Khodir Sekkouti !
https://www.change.org/p/gobierno-de-españa-libertad-para-salah-abbuna-…