Fête nationale du Rif - Communiqué de l'association Izmulen At Mzab

Publié par Rédaction Amazigh 24 le mer 19/09/2018 - 01:33

Meilleurs vœux au peuple Rifain à l’occasion de la fête nationale

Depuis le 28 octobre 2016, date de l'assassinat du marchand de poisson Mohcine Fikri, les manifestations pacifiques dans le Rif ne se sont pas arrêtées. La dictature marocaine, rassurée par le silence complice de la communauté internationale, table sur deux choses : l'essoufflement du mouvement et son entraînement vers la violence pour, d'une part le décrédibiliser aux yeux de l'opinion publique marocaine et internationale, et d'autre part justifier la répression et les injustices commises contre ce peuple courageux.

L'histoire montre que le peuple rifain peut être vaincu par la puissance des armes de la coalition des forces du mal mais qu'il ne sera jamais soumis. La soumission n'existe pas dans sa culture. En effet, il a fallu la coalition des armées ; espagnole, française et monarchique, avec utilisation des armes chimiques contre la population rifaine pour mettre fin à la première république de l'Afrique du nord qui a vu le jour un certain 18 septembre 1921. Depuis, cette date est devenue symbole de la liberté pour les Rifains.

Malgré toutes les tentatives de la monarchie marocaine, les Rifains ont su garder intacte leur mobilisation pour la liberté et la justice en donnant une grande leçon de combat pacifique.

Des centaines de militants pacifiques rifains sont jetés dans les geôles marocaines et condamnés à des peines très lourdes pour avoir dénoncé pacifiquement les crimes commis par le pouvoir marocain et pour avoir revendiqué pacifiquement le droit à la dignité et à la liberté.

A cette occasion de la journée nationale rifaine, nous, Izmulen, présentons nos meilleurs vœux au peuple rifain en lui exprimant notre solidarité infaillible et lui souhaitons d'accéder à la liberté.

Vive le peuple rifain.

Paris le 19 septembre 2018
Président d’Izmulen
Mohammed DABOUZ

Fête nationale du Rif - Communiqué de l'association Izmulen At Mzab