Amazighs Maroc

Au Maroc les Imams sont des fonctionnaires d'Etat

Le porte-parole du gouvernement marocain, l'islamiste Mustapha Khalfi a reconnu dans une conférence de presse ce jeudi 18 octobre que le Maroc salariait les imams du royaume.

Restant très évasif sur le montant consacré dans le budget 2019 présenté au Conseil du gouvernement il expose sa méthode : « Ce que fait depuis toujours le gouvernement est de répondre favorablement aux demandes des imams marocains dans le but de défendre un discours modéré et de combattre l’extrémisme ».

2018-10-21
Rédaction Amazigh 24

L’amazigh au Maroc

2018-09-18
Rédaction Amazigh 24

Rif : les discriminations et la répression doivent cesser

Lors de la récente crise entre les Etats arabes du Golfe, le Maroc a décidé de voler au secours du Qatar en envoyant plusieurs tonnes de nourriture à ce pays « frère » qui n’a rien demandé et qui n’ a que faire de « l’ aide humanitaire » marocaine pour cause de sa richesse plus de 20 fois supérieure à celle du Maroc par habitant. De même, comme d’autres Etats arabo-islamiques, le Maroc verse chaque année plusieurs dizaines de millions de Dollars au peuple palestinien « frère ».

2018-07-30
Rédaction Amazigh 24

Appel à une Grande marche de Rabat pour la libération des détenus du Hirak Rif

L’Assemblée Mondiale Amazighe appelle à une participation intensive à la marche de Rabat pour la libération des détenus du Hirak Rif

Appel

2018-07-14
Rédaction Amazigh 24
Assemblée Mondiale Amazighe

La dénomination « Maghreb arabe » contredit et s’oppose à la nouvelle Constitution marocaine

La plainte judiciaire de Rachid RAHA contre l’agence officielle de presse « La MAP » - Le tribunal convoque le président du gouvernement et la MAP a diligenté un avocat

Le Tribunal Administratif de Rabat a décidé, lundi matin, 14 mai, de convoquer l'Etat marocain en la personne du Président du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, dans le cadre de la plainte déposée par M. Rachid RAHA, président de l’Assemblée Mondiale Amazighe contre l'agence officielle de presse « MAP ».

2018-04-20
Rachid Raha

L'état civil marocain refuse le prénom Amnay à Anfa

Une fois encore, les services de l’état civil ont refusé d’enregistrer, à Casablanca, un nouveau-né sous un prénom amazigh. Cela s’est passé dans l’arrondissement de Sidi Moumen, relevant de la préfecture de Sidi Bernoussi, précise le quotidien Assabah dans son édition du jeudi 11 janvier.

Le refus d’enregistrer le nouveau-né sous le prénom d’Amnay ("Cavalier" en français) a suscité l’ire de nombreux acteurs associatifs, notamment des militants pour les droits de l’Homme.

2018-01-08
Rédaction Amazigh 24

Maroc - Empêchements politiques, administratifs et économiques contre les Amazighs

Lettre aux Mesdames et Messieurs

Les député(e)s de la nation

Objet :    Demande de dotation d’un budget réservé à l’amazighe dans le projet du budget de 2018

Mesdames et messieurs, les respectables député(e)s,

2017-11-06
Rédaction Amazigh 24

Interview du militant politique rifain Rachid OUFKIR

Rachid OUFKIR, militant politique rifain, revient minutieusement et en détail dans cette interview sur l’actualité politique rifain. Entretien réalisé par :: Amar BENHAMOUCHE.
2017-03-19
Amar Benhamouche

« Nos Révolutions ont été tuées dans l’œuf par les puissances occidentales »

Le printemps des peuples en Afrique du Nord et au Proche Orient a été transformé chez nous en cauchemar par les pays occidentaux.

Si nous prenons l’exemple de la Tunisie , qui a commencé la première, ce qui est normal, grâce à Bourguiba qui a su instruire son peuple , tout allait bien au début pour elle et d’autres pays ont vite suivi son exemple.

La Tunisie a fait brillé une lueur d’espoir et de liberté pour un moment aux yeux des populations de l’Afrique du Nord et du Proche orient .

2016-12-16
Mohammed Hifad Agrrame

Yagour, la stèle qui serait à l’origine du vrai nom du Maroc

La stèle de gravures rupestres,- qui représente un soleil et qui est l’objet d’une vive polémique entre les militants amazighs et le gouvernement marocain, du fait que des salafistes ont essayé de la détruire et que trois ministres marocains, non des moindres (de la Communication, de la Justice et de la Culture), viennent de démentir sur la première chaîne de télévision,- serait à l’origine du vrai nom du Maroc.

2012-12-21
Rachid Raha