Histoire de la pensée nord-africaine

Histoire et perspectives méditerranéennes


Cet ouvrage montre comment la culture propre à l'Afrique du Nord est présente dans la réflexion de ses parlants, bien qu'ils choisissent de l'écrire dans l'expression des Conquérants (en l'occurrence le grec et le latin). Le noyau de l'étude est une approche historique et critique des œuvres "grecques et latines" écrites par des Africains qui ont fait date dans la littérature universelle. Qui sont ces penseurs nord-africains ? Sont-ils de naissance amazighe ? Que disent-ils de leur communauté ?


Les différentes parties entendent dévoiler une nouvelle image de la culture amazighe : un panorama nullement composé dans le but de dresser des résumés et des chronologies, mais construit à partir d’une découverte de la pensée. Philosophes, dramaturges, romanciers, poètes, historiens, géographes, médecins et théologiens constituent les auteurs de cette littérature « oubliée » de nos Ancêtres. À quoi bon cette étude qui revendique les pensées d’ici et d’hier et mesure leur contribution à la pensée universelle ? Pour/quoi « faire/enseigner » la littérature ancienne de l’Afrique du Nord pose-t-il un problème épineux ? S’agit-il d’une littérature proprement dite ? Le terme littérature veut dire l’ensemble des idées et des expressions de l’esprit dans deux formes : écrite et orale. Ici, nous allons plutôt parler de la littérature écrite, dans l’expression allogène. Ce concept pose problème quand il est accolé à « ancienne » et « Afrique du nord ». Mais, nous l’avons esquissé de la sorte pour parler des œuvres qui véhiculent les émotions, les pensées et les fictions des auteurs oubliés de ce continent. Il y a alors ancrage historique, géographique et humain. Littérature ancienne est, pour nous, issue d’une partie du monde, d’un ethnos particulier, d’une vision du monde.

Le noyau de l’étude est une approximation historique et critique de ces œuvres « grecques et latines » écrites par des Africains qui ont fait date dans la littérature universelle. Qui sont ces penseurs nord-africains ? Sont-ils de naissance amazighe ? Que disent-ils de leur communauté ? sont les questions qui font le clivage dans cette universalité. Nous apportons, en outre, une classification des auteurs basée sur deux critères différents : la religion et la réception. Ainsi, nous avons des auteurs chrétiens et des auteurs schismatiques d’une part, et de l’autre des écrivains majeurs et des écrivains mineurs. Autrement dit, la consécration de l’écrivain indigène était une tâche complexe car elle se rattachait solidement autant à la nature des idées de ses écrits autant au style de l’époque (formes choisies) pour faire son « art ». Littérature païenne et littérature chrétienne s’opposent sur le sol de Tamazgha, ravivant avec plus d’intensité les grandes querelles intellectuelles de Rome.


TABLE DES MATIERES


Introduction : La littérature ancienne de l’Afrique du Nord

PARTIE I : ECRIVAINS NORD-AFRICAINS PAÏENS

Chapitre 1 : Premiers philosophes nord-africains-Aristippe de Cyrène, le mal-aimé des philosophes-Théodore de Cyrène, philosophe du défi-Hégésias de Cyrène, immoraliste primitif-Arétê, mère-philosophe-Aristippe le jeune, de l’hédoniste au rationnel-Annicéris, philosophe du bonheur possible-Carnéade, critique des certitudes-Eratosthène de Cyrène, premier géographe de l’histoire-Lycides de Cyrène, philosophe platonicien-Clitomaque de Carthage

Chapitre 2 : Ecrivains majeurs anciens-Callimaque de Cyrène, l’anti-Homère africain-Térence, esclave dramaturge-Apulée, auteur des métamorphoses de l’être-Marcus Cornelius Fronton, écrivain de la variété-Macrobe, lecteur africain de la tradition gréco-latine

Chapitre 3 : Ecrivains mineurs anciens-Juba II, voyageur-roi assimilé-Marcus Manilius, astronome et poète-Publius Annaeus Florus, historien courtisan-Terentianus Maurus, le poète avisé-Némésien, le poète face à la nature-Sextus Aurelius Victor, historien amazigh-Nonius

Marcellus, lexicographe du latin-Julius Valerius Alexandre Polemius, poète inconnu-Martianus Capella, païen et mystique-Dracontius et la négation de la tragédie-Priscien, grammairien amazigh-Luxorius, poète courtisan-Corippe et l’éloge de l’erreurConclusion : Métamorphoses de la littérature païenne


PARTIE II : ECRIVAINS CHRETIENS

Chapitre 1 : ECRIVAINS CHRÉTIENS DOGMATIQUES-Minucius Félix, l’Africain voilé-Jules l’Africain-Arnobe, le chrétien racheté-Cyprien, premier martyr d’Afrique-Lactance, mi-théologien, mi-philosophe-Le complexe de saint Augustin-Gaius Marius Victorinus, d’érudit païen à chrétien obscur-Optat de Milev, le chrétien efficace-Synésios de Cyrène, mi-platonicien mi-chrétien-Quodvultdeus-Victor de Vita et la fin de l’histoire romaine en Afrique-Fulgence de Ruspe, du mythographe virgilien

Chapitre 2 : ECRIVAINS CHRÉTIENS HERETIQUES-Tertullien : l’expérience de l’aliénation et de l’absurde-Arius, le grand hérétique-Tichonius, le chrétien iconoclaste-La littérature donatiste africaine

Conclusion : Traits insolubles de la littérature ancienneCorpus de la littérature nord-africaine

Auteur

Hassan Banhakeia

Editeur

L'Harmattan

Date de parution
Isbn

978-2-343-08248-6

Prix
52.00€

Flux d'actualités berbères