Maroc

Le Congrès Mondial amazigh dans un communiqué de presse condamne fermement la répression des autorités marocaines contre les membres de la tribu Ait Ahmed de Jbel Aouam à Mrirt (province de khénifra).

Plusieurs personnes ont été incarcérées dont un des membres du Conseil Fédéral du CMA, Mr. Agda El Houssein (sur la photo).

Cette intervention musclée dans cette localité de Moyen Atlas et dans les autres localités tribales contredit frontalement les principes de la nouvelle constitution adoptée récemment.

30/08/2011

Aujourd’hui est un grand jour. L’année 2011 est une année que les amazighs doivent célébrer comme une année de (re) naissance du peuple amazigh.

Ce peuple qui a survécu aux assauts dévastateurs de sept civilisations. Ce peuple qui a résister et qui a su sauvegarder sa langue mérite plus qu’une reconnaissance. Plus qu’une renaissance.

Quelle est cette langue ayant l'âge de tamazight qui a survécu à l'usure du temps? Aucune.

10/08/2011

Dernièrement l’Etat marocain a mené une campagne de répression contre les manifestations pacifiques organisées par le Mouvement du 20 février dans toutes les villes et campagnes qui ont réagi à la dynamique de contestation créée par ce mouvement de jeunesse. Le Congrès Mondial Amazigh en tant que composante soutenant et s’engageant dans cette dynamique depuis ses débuts déclare ce qui suit : Sa contestation de la violence et de la répression injustifiées dont les autorités sécuritaires ont fait usage à l’encontre de M.

01/06/2011

Agressés par des militants du panarabisme, deux étudiants du MCA sont gravement blessés. L’un d’eux est toujours à l’hôpital et doit subir une opération chirurgicale. Deux étudiants, militants amazighs, Anouar Ouamri et Aziz Sabir, ont été grièvement blessés suite à une agression dans l’enceinte même de la Faculté des sciences et techniques (FST) d’Imteghren. Anouar Ouamri est hospitalisé ; son cas nécessiterait une intervention chirurgicale d’urgence.

06/05/2011

A l'occasion de 31° anniverssaire du "Tafsut n Imazighen", le journal "Le Monde Amazigh" organise une table ronde sur " la question de l'amazighité et les droits de l' homme au Maroc", avec la participation de: -l'avocat Ahmed Adghirni qui abordera la question du procés des detenus politiques amazighs Mustapha Oussaya et Hamid Aitouch, qui restent exclus de leur liberation par la liste du Conseil National des Droits humains -le journaliste Bajji Said qui disertera sur l'assassinat politique de Boujemaâ El Habbaz -et l'opposant rifain Mohamed El Battioui qui va parler des evénements de la re

18/04/2011

Le comité de coordination des associations amazighes animera une conférence de presse ce samedi 2 avril au siège de l'AMREC où il appellera à une réforme constitutionnelle permettant d'intégrer la langue amazighe dans la Constitution marocaine. Les nombreuses exigences du comité s'appuient sur ce que le mouvement du 20 février 2011 a produit au Maroc. Des jeunes Marocains regroupés au sein du "Mouvement des jeunes du 20 Février" avaient planifié des marches "pour réclamer la démocratie, la justice et la vie dans dignité".

02/04/2011

Communiqué A l’issue de la manifestation organisée à Paris, le 20 mars 20011, pour soutenir le Mouvement du 20 février au Maroc, des militants amazighs de France se sont réunis et déclarent ce qui suit : 1- la création du Collectif des Amazighs de France pour le Changement Démocratique au Maroc 2- leur pleine adhésion aux revendications du Mouvement du 20 Février 3- leur volonté d’œuvrer pour la prise en compte de l’amazighité du Maroc dans la constitution, par la consécration de la langue amazighe comme langue officielle, à côté de la langue arabe.

23/03/2011

( D asefru i yura Ḥaman Ɛebdella deg Wehran aseggas 1953) A win yeɣran ttarix, i d-ǧǧan lejdud-ines Awɣac aqdim izedɣen, tamurt-a yettwaxleq deg-s Di mellul n Friqiya, si Cengiṭ ar Ṭrables Teččur s wawɣac mellulen, isem-is Amaziɣ lǧens Wid iheddren tamaziɣt, qqaren u ttarun s yes-s Gan-as isem tifinaɣ, s tedbakin i tmeḥḥeṣ A win yebɣan a tt-iɣer, ɣur Ttwareg ad iḥewwes Dinna a tt-tafem tedder, d nettat i xtaren d iles Tamziɣt ɣur-neɣ ass-a, tameslayt-is la tneqqes Iṭij-is iɣerreb iruḥ, yessegra-d agu iḍemmes Arraw-is di temdinin, ur tt-ḥsiben ara d iles Ddmen taɛrabt d trumit, almi d-kkant

22/03/2011

Par Rachid RAHA A part de demander la dissolution du gouvernement et du parlement, la séparation des pouvoirs, une justice indépendante, la libération des détenus politiques, la lutte contre la dilapidation de biens publics, la constitutionnalisation de la langue amazighe,… les manifestants qui ont répondu et qui continuent à répondre à l’appel des « jeunes du 20 février » exigent le changement radical de la Constitution.

13/03/2011

La vague qui déferle avec des rythmes et de modalités différentes, du Maghreb au Moyen-Orient et au delà, n’est pas arabe, musulmane ou islamique mais révolutionnaire, c’est-à-dire porteuse des valeurs universelles. Marquons quelques caractères communs à ces soulèvements :

−l’occupation de l’espace public par le peuple : la jeunesse, les chômeurs, les hommes et les femmes, toutes professions et catégories sociales confondues ;

11/03/2011
S'abonner à Maroc

Flux d'actualités berbères