communiques

Las autoridades españolas deben liberar y proteger a Salah Abbouna y a Khodir Sekkouti

Declaración

DETENER LA REPRESIÓN DE MOZABITAS

Las autoridades españolas deben liberar y proteger a Salah Abbouna y a Khodir Sekkouti El 6 de julio de 2017, las autoridades españolas en Melilla detuvieron a Salah Abbouna y Khodir Sekkouti, dos militantes Mzab que luchan por los derechos de mozabitas (parte del pueblo amazigh) víctimas de la represión del Estado argelino.

Salah Abbouna y Khodir Sekkouti, amenazados por el régimen argelino, han huido de su país y han buscado refugio en Melilla donde buscaron asilo político de las autoridades españolas.

Iwda i usselku n Imẓabiyen !

Al γu

Iwda i usselku n Imẓabiyen !

Adabu n Ṣbenyul ilaq ad irẓem i Saleḥ Abbuna d Xuḍir Sekkuti

Tilelli i Saleḥ Abbuna d Xuḍir Sekkuti


Ass n 6 di yulyu, yumeẓ udabu n Ṣbenyul Saleḥ Abbuna d Xuḍir Sekkuti di Mritc. Saleḥ Abbuna d Xuḍir Sekkuti d imeγnasen Imaziγen yettnaγen γef izerfan n Imẓabiyen. Ugin asselku d-yesseγli udabu azzayri fellasen.

Halte à la répression des Mozabites - Déclaration Azar et Tamazgha

Les associations Azar et Tamazgha ont rendu publique une déclaration par laquelle elles dénoncent l’acharnement de l’Etat algérien sur les militants mozabites qui se battent pour les droits des Mozabites. Elles exigent également des autorités espagnoles de libérer Salah Abbouna et Khodir Sekkouti détenus à Madrid suite aux mandats d’arrêt internationaux que l’Etat algérien a émis contre eux les accusant de terrorisme. Azar et Tamazgha demandent à l’Etat espagnol de protéger les deux militants mozabites et de leur accorder l’asile politique.

Halte à la répression des Mozabites - Déclaration Azar et Tamazgha
Halte à la répression des Mozabites - Déclaration Azar et Tamazgha

Rif : les discriminations et la répression doivent cesser

Lors de la récente crise entre les Etats arabes du Golfe, le Maroc a décidé de voler au secours du Qatar en envoyant plusieurs tonnes de nourriture à ce pays « frère » qui n’a rien demandé et qui n’ a que faire de « l’ aide humanitaire » marocaine pour cause de sa richesse plus de 20 fois supérieure à celle du Maroc par habitant. De même, comme d’autres Etats arabo-islamiques, le Maroc verse chaque année plusieurs dizaines de millions de Dollars au peuple palestinien « frère ».

Taghzut place centrale

Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUTI en grève de la faim depuis le 13 juillet 2017

D'après des sources fiables, les deux militants politiques et de droits humains, Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUT, sont traités en Espagne comme de vulgaires terroristes djihadistes.

Ils sont mis en prison avec des mesures extrêmes injustifiables. Il ont entamé une grève de la faim depuis le 13 juillet 2017 en contestation du traitement très sévère qu'il reçoivent comme terroristes avant que cela soit prouvé par une justice crédible.

Salah ABBOUNA et Khodir SEKKOUTI en grève de la faim depuis le 13 juillet 2017

Podemos adresse une lettre à la chef de la diplomatie européenne sur la situation dans le Rif

Les euro-députés du parti politique espagnol PODEMOS saisissent Mme Federica Moghreni la plus haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité sur la situation d'urgence dans le Rif. Les militants berbères font l'objet d'un harcèlement, d'emprisonnement et des cas de torture ont été avérés à la suite de la mobilisation populaire massive dans la région du Rif depuis le 18 mai 2017.

Lettre de Podemos

Un groupe d’avocats pour défendre les détenus du mouvement du Rif

La Fédération Nationale des Associations Amazighes (FNAA) suit avec beaucoup d’attention les soulèvements qui continuent de secouer la région du Rif depuis sept mois à la suite de la mort tragique du poissonnier MohcineFikri à El Hoceima. Les conséquences dramatiques qui s’en suivent à cause des interventions violentes et injustement punitives à l’égard de la population du Rif. Les arrestations abusives de dizaines de militants et militantes du mouvement du Rif et les condamnations de nombreux manifestants et manifestantes pacifiques à travers des jugements inéquitables.

Communiqué de l’Assemblée Mondiale Amazighe-Maroc sur la contestation du Rif

C’est avec une grande inquiétude que l’Assemblé Mondiale Amazighe–Maroc a suivi les évolutions dangereuses dans la ville d’Al Houssima. Parce que l’Etat a adoptée une approche sécuritaire inaugurée par l’arrestation de plusieurs activistes de la contestation publique. Outre, l’Etat, au nom du procureur du roi d’Al Houssima, a émis une circulaire ordonnant l’arrestation des activistes. Tout en refusant de manière absolue le retour de l’usage par l’Etat de l’approche répressive et de la politique de musellement de la parole par la force excessive, nous déclarons ce qui suit :

Photographie Mounir Kejji

Le mouvement de protestation populaire dans le Rif

La ville d’Al Hoceima, dans la région du Rif au nord du Maroc a connu, le jeudi 18 mai 2017, une grève générale réussie et une grande marche populaire avec des dizaines de milliers de participant-e-s. Les habitant-e-s se sont mobilisé-e-s massivement pour dénoncer la campagne de calomnie menée par l’État pour discréditer leur mouvement de contestation populaire qui a débuté il y a plus de sept mois.

S'abonner à communiques